Ensemble Contre le Sexisme

25 janvier 2024 – 1ère journée nationale officielle contre le sexisme

Pourquoi une journée nationale contre le sexisme et comment utiliser ce nouvel outil au service des droits des femmes ?

Créé en 2017, le collectif « Ensemble Contre le Sexisme » est devenu en 2022 une association forte de la quarantaine de membres qui la composent : associations, instances en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes, réseaux de femmes et d’hommes d’entreprises engagées pour la mixité, fédérations,… A leurs côtés, Ensemble contre le sexisme se mobilise pour lutter contre le sexisme sous toutes ses formes et dans tous les secteurs : travail, culture, droit, numérique, santé, handicap, médias, représentations, éducation, etc. ; pour dénoncer le sexisme partout et proposer des solutions concrètes pour l’éradiquer.

Après avoir condamné le sexisme lors du Procès du sexisme le 25 janvier 2023, nous vous invitons cette année à zapper sur une émission exceptionnelle. Pour cette 1ère journée nationale, place au « Sexisme TV Show » ! Avec nos invitées (et invités) et vous-même, nous décortiquerons l’actualité, lancerons notre propre rentrée littéraire et jouerons en équipe dans un jeu télévisé pour le moins savoureux. 

Pourquoi une journée nationale contre le sexisme est-elle nécessaire ?

Il existe de nombreuses journées nationales portant sur des sujets majeurs comme la laïcité, l’autisme ou la lutte contre le harcèlement à l’école. Cependant, l’intitulé d’autres renvoie à des causes plus anecdotiques, comme la journée du fromage, de la chips ou de la barbe…

Une journée nationale concerne une cause ou un problème d’intérêt national avec pour objectif d’attirer l’attention d’un large public à son sujet. Sur 365 jours, seulement deux sont spécifiquement consacrés aux droits des femmes :

  • le 25 novembre, journée internationale visant à l’élimination des violences envers les femmes,
  • et le 8 mars, journée internationale des droits des femmes

Si le 25 novembre permet de mobiliser autour des violences sexuelles et sexistes et le 8 mars autour de l’ensemble des droits des femmes et de l’égalité femmes-hommes, la lutte contre le sexisme mérite une attention particulière et une mobilisation forte et spécifique. Sans cette focale braquée sur lui, le sexisme continue de sévir en toute liberté. Une journée nationale est un outil supplémentaire pour le dénoncer et empêcher ceux qui s’en font les défenseurs de continuer à nuire à la liberté des femmes. C’est tout l’enjeu du 25 janvier : la sensibilisation du public pour inviter chacune et chacun d’entre nous à rejoindre la lutte contre le sexisme.

Ces journées nationales sont en effet utilisées par les pouvoirs publics, les organisations, les collectivités, les entreprises, les associations féministes pour promouvoir des campagnes d’interpellation du grand public et des campagnes de mobilisation interne dans le but de défendre les droits des femmes.

Ces dates sont des outils importants pour structurer l’agenda en la matière et permettent une mobilisation générale.

Les membres du collectif Ensemble contre le Sexisme le 27 septembre 2023

Pour les promotrices de l’égalité femmes-hommes, ce sont des leviers stratégiques. Notre collectif porte depuis son origine la création d’une journée nationale contre le sexisme : notre but est de parvenir à ce que les 364 autres journées soient à terme libérées également du sexisme et des violences faites aux femmes. En d’autres termes, 24h nous permettent de rendre le reste de l’année plus égalitaire pour chacune et chacun d’entre nous.

Les bénéfices de la journée nationale contre le sexisme

  1. Inciter les écoles, les universités, les collectivités, les administrations, les entreprises à mener des actions spécifiques de sensibilisation et valoriser les initiatives locales et nationales sous la forme d’un label du type « Ensemble contre le sexisme » afin de partager les bonnes pratiques
  2. Démultiplier l’action des pouvoirs publics à travers cet engagement collectif de lutte contre le sexisme qui s’inscrit dans les priorités affichées par la grande cause du quinquennat
  3. Décentraliser la journée nationale à travers la France entière avec la collaboration de nos réseaux et des acteurs et actrices institutionnelles
  4. Faire le point chaque année sur l’état du sexisme et les avancées obtenues, en coordination avec le HCE, membre du collectif qui publie annuellement un baromètre annuel sur le sexisme*
  5. Rendre visible le sexisme partout où il se trouve et démontrer que le sexisme reste systémique et persistant dans tous les secteurs eu égard à l’approche transversale adoptée par le Collectif et à la diversité de ses membres
  6. Installer de façon pérenne cette journée et l’inscrire dans le paysage français afin de parvenir à l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, l’éradication du sexisme étant nécessaire pour y parvenir.
Annonce officielle du 25 janvier comme journée nationale contre le sexisme
Le 25 janvier 2023, le Président Emmanuel Macron décrète officielle la journée nationale contre le sexisme lors de la remise du rapport annuel sur le sexisme du Haut conseil à l’Egalite entre les femmes et les hommes par Sylvie Pierre Brossolette.

Ensemble contre le sexisme
Adresse
Contact

88% des Français.es considèrent que les femmes et les hommes ne sont pas égaux en pratique.

78% des Françaises ont vécu personnellement un acte sexiste ou ont été destinataires de propos sexistes.

80% des Français.es considèrent que les lois et sanctions existantes sont insuffisantes ou mal appliquées.

Aller au contenu principal