Associations membres

Liste des associations membres

AAFA – Tunnel de la comédienne de 50 ans

Aujourd’hui, en France, une femme majeure sur deux a plus de 50 ans :52 % de la population féminine majeure (source INSEE), soit un quart de la population majeure totale. Mais cette majorité réelle dans la vie est traitée comme une minorité invisible dans les fictions.A l’inverse de leurs partenaires masculins, les femmes ne vieillissent pas… elles disparaissent des écrans !
Invisibles à l’image, les femmes de plus de 50 ans sont effacées de l’imaginaire collectif et, par un terrible effet rebond, peinent à exister dans la société
Au sein d’AAFA-Actrices & Acteurs de France Associés, la commission AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans questionne cette invisibilité, nomme le problème, brise l’omerta et combat les stéréotypes sexistes liés à l’âge des femmes, reproduits dans les fictions. 
Pour faire évoluer la société, il faut changer les regards. Pour changer les regards, changeons les représentations. 
Qui n’est pas représenté·e n’existe pas. Rendre visibles les femmes de plus de 50 ans dans les fictions est un enjeu de société. 

Site Web : https://aafa-asso.info/tunnel-comedienne-50-ans/ 
Mail : aafa.tunneldes50@gmail.com

Administration Moderne

Administration moderne est l’association interministérielle des femmes hautes-fonctionnaires, créée en 1998. Son objectif est à la fois d’être un réseau professionnel transversal rassemblant des femmes de la haute fonction publique, et une force de propositions auprès des décideurs publics nationaux en matière d’égalité femmes-hommes et de modernisation de l’action et de la gouvernance publiques.  

L’association organise des colloques, des déjeuners-débats autour de responsables de la fonction publique dans des postes importants, et met en place des échanges thématiques. 

En tant que force de propositions, Administration moderne a noué des contacts réguliers avec les autorités politiques. De nombreux rendez-vous ont lieu depuis l’origine avec les ministres et leurs cabinets (Présidence de la République, Premier ministre, Ministère ou secrétariat d’Etat chargé des droits des femmes, Fonction Publique, autres ministères,…).   Administration moderne a formulé des propositions, notamment sur la gestion des parcours (en particulier par les compétences), le management interministériel, la construction de viviers, la gestion du temps en administration centrale et l’articulation des temps de vie,
les propositions de nominations mixtes pour les emplois à la discrétion du gouvernement, etc. La préparation puis l’accompagnement de la loi Sauvadet (emplois de direction, CA des établissements publics) ont beaucoup mobilisé l’association. Administration moderne est récemment impliquée dans la préparation de la rédaction de la circulaire sur les violences sexuelles et sexistes dans la fonction publique.

L’assemblée des Femmes

L’Assemblée des Femmes est une association féministe universaliste, abolitionniste, laïque, antiraciste, antisexiste, antipatriarcale et anti dominations croisées. Aujourd’hui présidée par Laurence Rossignol, vice-présidente du sénat et ancienne ministre des Droits des femmes, elle est née en 1992 du combat pour la parité en politique.

Nous recherchons le dialogue, établissons des relais, organisons des espaces de formation et de débats sur toutes les questions qui touchent au féminisme. Ainsi, nous poursuivons notre objectif d’influence sur les instances et les orientations politiques à partir des revendications féministes et égalitaires de la société. De fait, nous participons à la mise en place de l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines, par la promotion inlassable des droits des femmes et la lutte contre le sexisme et le racisme.

Nous nous donnons les moyens de bâtir des passerelles entre le mouvement féministe associatif, syndical et universitaire, et les instances de pouvoir politique, avec les élu·es de tous niveaux de mandats et de tous partis démocrates et républicains, ainsi qu’avec le mouvement féministe international.

Lieu de débats, nous organisons tous les ans une Université féministe, un moment de d’enrichissement de la pensée féministe et de sororité.

Site web : https://www.assembleedesfemmes.org/

Astrea

Objet social : soutien et promotion des carrières des femmes artistes, créatrices et autrices, du spectacle vivant. 

Pour ce faire ASTREA se fixe : 

trois missions : coaching – networking – mentorat, 

pour accompagner les carrières des femmes artistes dans toutes les étapes, de l’entrée dans le métier aux premières années d’une prise de poste  

une éthique : un réseau démocratique, féministe et des valeurs de sororité 

des ambitions : 

– passer d’une économie de la rareté et de la concurrence à une économie du nombre et de la sororité 

– créer une vraie culture de l’égalité au sein du réseau et au-delà, contribuer à rénover et moderniser l’imaginaire de nos professions 

– proposer à ses adhérent.e.s  des actions et des services : 

coaching : une offre de coaching, des réseaux, de l’accompagnement sur mesure)

networking  : un «réseautage » organisé et structuré, notamment autour des soirées « Sisters in Art » en contrepoint à la fraternité d’armes des « Brothers in  Arms »

mentorat : un programme de mentorat et de réseaux de mentorat

En savoir plus : https://www.helloasso.com/associations/astrea-reseau-de-femmes-artistes

BecomTech

BECOMTECH, c’est la première association nationale œuvrant à la mixité dans l’informatique et le numérique, pour les filles et les femmes de 14 à 25 ans, afin qu’elles puissent développer leurs compétences, choisir leur avenir professionnel et agir sur les inégalités de genre. 

Présente sur six territoires à l’échelle nationale en présentiel et en ligne, BECOMTECH donne aux filles l’opportunité de sortir des stéréotypes excluants qui entourent les métiers scientifiques & techniques, à travers deux programmes entièrement gratuits : “JUMP IN TECH” & “AMBASSADRICES”. L’association a pour ambition d’accompagner toute la société pour que, dès aujourd’hui, les femmes soient pleinement actrices de la transformation digitale. BECOMTECH, ce sont deux programmes innovants, gratuits et complémentaires, à destination des filles : 

« JUMP IN TECH » : forme les filles à la programmation informatique et à la communication digitale, durant 4 semaines intensives, sur 6 territoires à l’échelle nationale. 

« AMBASSADRICES » : accompagne les Ambassadrices, alumnae des promotions JUMP IN TECH, sur le temps long. À ce jour, plus de 300 filles forment la communauté des Ambassadrices. Soutenue par le ministère de l’Éducation nationale, BECOMTECH propose aussi des interventions de sensibilisation aux métiers du numérique et à l’égalité femmes-hommes auprès d’établissements scolaires et des acteurs de la jeunesse, PIJ, BIJ, MJC, médiathèques, bibliothèques. 

Site : www.becomtech.fr

Mail : contact@becomtech.fr

Tél : 06 48 54 87 90

Sur les réseaux sociaux : @becomtech.fr 

BPW France

Depuis 1930, l’ONG Business Professional Women International (BPW) et sa fédération France BPW France promeut l’égalité professionnelle femme-homme.

Aujourd’hui, nous sommes 30 000, sur les 5 continents et dans 100 pays

Des femmes de tous horizons : Étudiantes, salariées du public ou du privé, cheffes d’entreprises, retraitées… Tout le monde a sa place chez BPW.

Des clubs locaux pour répondre aux particularités locales : Chaque territoire est unique mais l’égalité femme-homme est universelle. Notre ancrage local nous permet de répondre à ces différences territoriales. Chaque club est unique et œuvre à travers des événements pour l’équité de revenus, plus de mixité dans les métiers, plus de femmes à des postes à responsabilité, cheffes d’entreprises…

Les Young, notre spécificité : International et intergénérationnel, le réseau BPW International est le cadre propice au développement du leadership des jeunes femmes de moins de 35 ans, citoyennes du Monde.

Partout où vous irez, vous trouverez un club BPW et des femmes engagées, convaincues que l’équité dans le monde économique est crucial pour notre futur.

De nombreux projets à découvrir et des initiatives à développer (projets collaboratifs, rencontres interclubs, symposium).

Une ONG militante : Depuis plus de 80 ans, BPW International milite pour qu’à compétences égales, les femmes obtiennent les mêmes salaires que les hommes auprès de toutes les institutions grâce aux statuts que nous disposons: ECOSOC des Nations-Unis, d’utilité publique en France. C’est ainsi que nous avons initié pour l’ONU les WEPS (Women’s Empowerment Principles) : une charte de 7 principes pour l’égalité professionnelle.

Site web BPW : www.bpw.fr

Site web BPW International : www.bpw-international.org

Comptes Twitter: @bpwfrance et @YoungBPWfr

CentraleSupelec au Féminin

Le groupement CentraleSupélec au féminin  est la fusion des deux groupements historiques Centrale au féminin et Supélec au féminin 

Notre groupement est ouvert à tous les élèves et anciens élèves des Ecoles Centrale Paris, Supélec, CentraleSupélec : femmes et hommes.
Notre vocation est d’animer le réseau,  avec pour principales  missions:

  • Accompagner les femmes dans leur carrière en abordant les thèmes professionnels sous un angle féminin (se préparer à un changement de job, double carrière, s’expatrier, développement personnel…) 
  • Contribuer à faire progresser la mixité dans les entreprises, notamment dans les fonctions de dirigeantes. 
  • Créer du lien et de l’entraide entre diplômées grâce à des moments de partage et d’échanges conviviaux
  • Faire rayonner les réussites des femmes diplômées de nos écoles afin de proposer des modèles aux plus jeunes et aux étudiantes 
  • Faire connaitre les métiers d’ingénieur auprès des collégiennes et des lycéennes.
  • Créer du vivre ensemble par l’implication dans divers projets sociaux en faveur des femmes

Cercle InterElles

Engagé depuis plus de 20 ans pour l’égalité , le Cercle InterElles encourage les carrières au féminin et la mixité dans les secteurs scientifiques et technologiques. Pionnier, ce « réseau de réseaux » est aujourd’hui une association loi 1901 qui mobilise 16 entreprises ( EDF, CEA, Dassault Systèmes, Engie, GE, IBM, Intel, Qualcomm, Lenovo, NGE, SAP, SNCF, Sales Forces, Orange, Orano, Schlumberger) qui partagent des objectifs communs ::

·     Favoriser l’accès des femmes aux postes de responsabilité, l’évolution de leur carrière et l’équilibre de leur vie professionnelle et personnelle

·     Etre le porte-parole des femmes issues des entreprises membres auprès des pouvoirs publics, des instances décisionnelles

·     Partager les bonnes pratiques et les expériences entre les entreprises partenaires et avec d’autres réseaux et associations

·     Animer des groupes de réflexion et restituer l’avancée des travaux lors du colloque annuel du Cercle InterElles qui réunit 600 participant·es.

Plus d’informations sur www.interelles.com

Chiennes de garde

Chiennes de garde est la seule association dont l’objet est uniquement la lutte contre toutes les violences symboliques sexistes faites aux femmes dans l’espace public en mots (injures ou mots stéréotypés) et en images (publicités et stéréotypes).

En savoir plus : https://chiennesdegarde.fr/

COM-EGALITE

En octobre 2021, Toutes Femmes Toutes Communicantes est devenu COM-ÉGALITÉ. Au service des adhérentes et adhérents de COM-ENT, association des professionel·es de la communication.

Le réseau porte trois grandes ambitions :

  • Engager l’ensemble du secteur autour d’une communication non sexiste en sensibilisant aux bonnes pratiques (kit de communication non sexiste, interventions dans les écoles et les entreprises…)
  • Débattre des questions d’égalité  lors d’ateliers, d’afterworks  (à partir de la présentation d’un livre, de résultats d’études sur  les questions d’égalité dans les médias, au sein des entreprises…)
  • Partager des moments de convivialité autour de personnes inspirantes qui ont dépassé les stéréotypes de genre (sommelière, entrepreneuse…) ou  agissent pour l’égalité (députée, ministre…).

Voir la dernière campagne de COM-ÉGALITÉ et découvrez les engagements du réseau.

Conseil National des Femmes Françaises

Créé en 1901, le CNFF constitue une fédération d’associations féminines et féministes. Ses travaux visent à affirmer la place des femmes dans la société, veiller au respect des Droits humains, contribuer à la formation des femmes et des filles, lutter contre toutes les formes de violence. Ses thèmes de travail actuels : Femmes et numérique, PMA-GPA, Sports, Egalité professionnelle femmes/hommes.

La coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF)

La CLEF, est un réseau de plus de soixante associations féminines et féministes françaises qui oeuvrent pour l’égalité femmes/hommes et les droits des femmes au niveau national, européen et international. Elle représente en France le European Women Lobby (EWL) qui regroupe plus de 2000 associations en Europe.

La CLEF a une mission de plaidoyer auprès des institutions françaises, gouvernement et parlement, ainsi qu’auprès de l’Union européenne, pour faire progresser l’égalité femme/hommes et les droits des femmes. Elle a aussi le rôle de fédérer les associations en relayant et renforçant leurs actions et en les solidarisant dans des manifestations spécifiques

Elle organise également des événements grand public en résonance avec l’actualité internationale.

https://www.clef-femmes.fr/

Dans le genre Egales

Dans le Genre Égales a été créé en 2001 à la suite d’une rencontre entre Aline Laplace et Jean-Michel Taliercio. À partir de 2006, l’association développe des activités de promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes, les filles et les garçons.

En savoir plus : https://danslegenreegales.fr/qui-sommes-nous/

Excision parlons-en !

Nous sommes un réseau d’associations françaises qui luttent entre autre contre les mutilations sexuelles féminines (le GAMS, le Planning Familial, Femmes Solidaires, le centre Hubertine Auclert, etc…). Nous menons des actions de plaidoyer, de sensibilisation et d’information auprès des décideurs comme du grand public ainsi que, chaque année une  grande campagne à destination des adolescentes à risque.

FDFA

Fondée en 2003, année européenne des personnes handicapées, par Maudy Piot, psychanalyste aveugle, l’association Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir a pour objet de promouvoir la place des femmes handicapées dans la société et ce, quelle que soit la nature de leur handicap, par tout moyen à sa disposition (forums, publications, groupe de parole, ateliers…). Elle lutte contre toutes les formes de discriminations et en particulier, contre la double discrimination que vivent les femmes en situation de handicap : celle du genre et celle du handicap et contre les violences subies par 4 d’entre elles sur 5. 

Elle affirme que le handicap n’est pas une identité ; il est dû aux hasards de la vie.

Les actions de FDFA visent à développer l’autonomie des femmes handicapées par l’accès à l’emploi, la défense de leur citoyenneté et la lutte contre les violences dont 80 % d’entre elles sont victimes. 

L’association accueille femmes et hommes, en situation de handicap ou valides, pour développer le vivre-ensemble.

Sa devise : Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

FDFA organise des journées de réflexions, de dialogues et de rencontres qui ont pour objectif de penser la place des femmes handicapées dans la société en abordant des thématiques variées comme la citoyenneté, la maternité, la santé, l’emploi, les violences… 

FDFA propose aux femmes handicapées de se retrouver autour d’activités communes afin de développer leur autonomie, sortir de l’isolement généré par la situation de handicap et développer leur estime de soi physique et sociale. Ces ateliers leur permettent de partager des moments créatifs et d’échanges entre femmes.

FDFA anime la seule plateforme en France d’écoute, d’orientation et d’aide sociale, juridique, psychologique et administrative pour les femmes handicapées victimes de violences : Écoute Violences Femmes Handicapées – 01 40 47 06 06 le lundi de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30 et le jeudi de 10h à 13h. En 2020, un site dédié à la lutte contre les violences faites aux femmes handicapées est venu compléter ce dispositif. https://ecoute-violences-femmes-handicapees.fr met à la disposition des femmes victimes, de leurs proches, des professionnel·les qui les accompagnent des informations pratiques et accessibles ainsi qu’un centre de ressources sur cette question méconnue des violences sexistes et sexuelles envers les femmes en situation de handicap.

Association reconnue « Éducation populaire et jeunesse », FDFA intervient pour des actions de sensibilisation auprès de publics de professionnel·les (police, justice, personnels de santé…), de jeunes (collégien·nes, lycéen·nes, étudiant·es) et de bénévoles œuvrant dans les champs du handicap et des droits des femmes. Ses principaux axes d’intervention sont la lutte contre les discriminations et pour l’égalité femmes/hommes, la lutte contre les violences faites aux femmes handicapées, l’emploi des femmes handicapées, l’accessibilité… 

Fédération Nationale des CIDFF (FN-CIDFF)

Fondée en 1972 à l’initiative de l’État, la FNCIDFF, association nationale signataire d’une convention d’objectifs et de moyens avec l’État, est un relais essentiel de l’action des pouvoirs publics en matière d’accès au droit, à l’emploi et à l’éducation pour les femmes et les familles, de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles et de la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

La fédération compte aujourd’hui 104 associations locales. 

En savoir plus : https://fncidff.info/

Femix Sports

Créé en 2000, FEMIX’SPORTS est une association d’intérêt général qui est l’association référente sur la thématique Femmes et Sports. Elle a pour mission de contribuer à une meilleure représentation des femmes dans le sport, d’encourager leur promotion, de promouvoir la mixité, l’équité et d’être un outil d’aide et d’accompagnement pour la promotion du sport féminin en général.

“ Partager, accompagner, responsabiliser, promouvoir et valoriser la place des femmes dans le sport”

En savoir plus sur femixsports.fr

Femmes Ici et Ailleurs

Via une offre média multisupport, des événements et une communauté collaborative inédite, Femmes ici et ailleurs met en lumière toutes les femmes qui agissent en France et dans le monde.

Parce que leur donner la parole, c’est permettre au plus grand nombre de découvrir de nouveaux rôles-modèles, Femmes ici et ailleurs présente, notamment dans son magazine éponyme (88 pages sans pub) tout ce que sont et font les femmes loin des clichés et des stéréotypes. Grands reportages, interviews de personnalités du monde entier, rencontres, portraits… ce bimestriel est rédigé par des journalistes professionnel·es dont certain·es animent depuis 2021 la journée nationale contre le sexisme le 25 janvier.

Femmes ingénieures

Parce que nous avons la conviction que l’égalité réelle est source de richesse, l’association Femmes Ingénieures valorise les ingénieures pour inspirer notre société.

Nous sommes mobilisées pour :

  • Obtenir ensemble la mixité et l’égalité dans les faits
  • Inspirer autour de valeurs : audace, ouverture, respect, équilibre, indépendance
  • Promouvoir les métiers d’ingénieur auprès des filles et des femmes dans le monde de l’éducation
  • Rendre les ingénieures plus visibles dans l’entreprise et la société
  • Rayonner pour développer la collaboration

Nous sommes une association loi 1901, reconnue d’intérêt général, existante depuis 1982. Nos membres sont des personnes physiques femmes ou hommes, exerçant des activités d’ingénieurs et scientifiques et des personnes morales, associations et entreprises. Nous sommes présentes sur l’ensemble du territoire, avec des délégations régionales.

Notre association :

  • Intervient dans le monde de l’éducation pour inspirer les jeunes et réalise une intervention par jour en milieu scolaire
  • Accompagne les ingénieures dans la valorisation de leur parcours ;
  • Aide les entreprises à améliorer la mixité en leur sein et dans les conseils d’administration
  • Assure le rôle de représentation des femmes ingénieures, au sein de la fédération des associations d’ingénieurs (IESF)
  • Grâce à cette expertise, FI est force de proposition auprès des pouvoirs publics pour plus de mixité dans le monde du travail

Plus d’informations sur https://www.femmes-ingenieures.org

Twitter : @f_inge

Linkedin: https://www.linkedin.com/company/femmesingenieurs/

Femmes Solidaires

Femmes solidaires est un mouvement féministe, laïque, d’éducation populaire. Femmes solidaires s’engage pour faire reculer toutes formes de discriminations et développer une éducation non sexiste et non violente. Elle informe, sensibilise sur les droits des femmes afin de contribuer à l’évolution des mentalités vers une société libérée des rapports de domination. L’association défend les valeurs fondamentales de laïcité, de mixité, d’égalité pour les droits des femmes, de paix et de liberté.

Nombre d’adhérent.e.s de votre association : Forte d’un réseau de 190 associations locales réparties sur toute la France et dans les Dom-Tom, l’association s’adresse à toutes les femmes qui veulent défendre leurs droits et leur liberté en leur permettant de devenir actrices et d’oser une parole à l’occasion d’actions locales, des rencontres, des sorties culturelles…

Financi’Elles

Financi’Elles est la première fédération de réseaux de promotion de la mixité intra-entreprises du secteur financier et s’est donné pour mission de contribuer à améliorer et surtout accélérer l’accès des femmes au sommet des organisations du secteur de la finance.

Les adhérentes de Financi’Elles partagent toutes la conviction que la mixité est un facteur clé pour la réussite future de l’industrie financière. L’ambition de Financi’Elles est de conjuguer les ressources et les énergies des réseaux de promotion de la mixité existants ou en devenir au sein du secteur, pour, à partir d’une vision et d’un diagnostic communs, soutenir et démultiplier l’action de chacun, au bénéfice du renforcement de la mixité à tous les niveaux hiérarchiques des entreprises du secteur.

Financi’Elles est au service du secteur financier, via leurs réseaux existants ou en cours de création, et partenaire de leurs actions auprès des entreprises, pour le pilotage de politiques actives en faveur de la parité et de la mixité, dans le partage d’une déontologie et de valeurs communes.

Issues d’entreprises concurrentes, les membres de Financi’Elles collaborent de façon bénévole mais professionnelle et partagent un socle de valeurs fondamentales :

  • l’entraide et la réciprocité,
  • la confidentialité et la loyauté envers leurs entreprises respectives.

En résumé, Financi’Elles fédère des réseaux qui conçoivent la mixité comme un facteur de performance pour les organisations. Fortes de cette idée, les membres de Financi’Elles se donnent pour objectif d’améliorer et surtout d’accélérer l’accès des femmes au sommet des organisations du secteur de la finance.

En savoir plus : https://financielles.org/

Fondation des Femmes

La Fondation des Femmes, abritée par la Fondation de France, est la structure de référence en France pour la liberté et les Droits des Femmes et contre les violences dont elles sont victimes. Grâce aux dons qu’elle reçoit, elle apporte un soutien financier, juridique et matériel aux initiatives associatives à fort impact, sur tout le territoire.

En savoir plus : https://fondationdesfemmes.org

Global Contact

Global Contact est une SARL spécialisée depuis plus de 10 ans dans la production de données sur la mixité dans l’innovation high tech, avec une étude initialement intitulée Mutationnelles, depuis 3 ans nommée Gender Scan. Cette étude est la seule en France, et à l’internationale à produire des données détaillées sur l’évolution de la mixité dans les formations et les métiers des filières Scientifiques,Techniques, Ingénierie et Mathématique. Elle met également précisément en évidence la valeur ajoutée de la mixité aux organisations en termes de performances, ainsi qu’en termes de qualité de vie au travail. Cette action est complétée depuis 7 ans par Science Factor, campagne de mobilisation conduite sur Internet et les réseaux sociaux, des jeunes et notamment des jeunes filles (collèges et lycées) vers l’innovation high tech. Cette action qui est conduite avec le parrainage du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et celui de l’Education Nationale mobilise en moyenne 20 000 adolescent.e.s chaque année, dont plus de 50% de filles. En 2018, Science Factor a pris appui sur la première campagne vidéo engagée sur ces sujets avec des Youtubeurs connus des adolescents.

Nombre d’adhérent.e.s de votre association : La conduite de l’étude prend appui sur des partenariats établis avec une vingtaine d’associations en France, et 66 à l’international. Le déploiement de Science Factor prend appui sur un réseau de plus de 500 correspondants répartis dans tous les rectorats en France.

En savoir plus : https://www.globalcompact-france.org/

Grandes Ecoles au Feminin

GEF réunit des représentants des associations d’anciens élèves de 10 grandes écoles : Centrale Paris, ENA, Ecole des Ponts Paris Tech, ESCP Europe, ESSEC, HEC, INSEAD, Mines ParisTech, Polytechnique et Sciences Po. L’association a été formée en 2002 et a pour objectif de faire avancer le sujet de l’égalité professionnelle entre hommes et femmes. Les actions de GEF sont au nombre de trois :

  • l’organisation de petits-déjeuners avec des patrons ou des personnalités publiques afin de les faire réagir sur ce thème ;
  • la conduite d’études interrogeant les anciens diplômés, la 7ème étude vient d’être publiée et concerne la question du pouvoir du demain: « Le Pouvoir aura-t-il un genre? » ;
  • un événement dédié aux entrepreneurs, le GEF Startup Weekend dédié aux femmes porteuses de projets.

En savoir plus : https://www.grandesecolesaufeminin.fr/

Haut conseil à l’égalité entre les Femmes et les Hommes

Le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes est créé par décret du président de la République François Hollande, du Premier ministre Jean-Marc Ayrault le 3 janvier 2013. Il a été inscrit dans la loi relative à l’égalité et à la citoyenneté du 27 janvier 2017 qui lui confie une nouvelle mission : un rapport annuel sur l’état du sexisme en France.

Selon le décret de création du Haut Conseil, ce dernier « a pour mission d’assurer la concertation avec la société civile et d’animer le débat public sur les grandes orientations de la politique des droits des femmes et de l’égalité  ».

Il contribue à l’évaluation des politiques publiques qui concernent l’égalité entre les femmes et les hommes en assurant l’évaluation des études d’impact des lois, en recueillant et diffusant les analyses liées à l’égalité et en formulant des recommandations, des avis au Premier ministre.

Le Haut Conseil peut être saisi de toute question par le.la Premièr.e ministre ou la.la ministre chargé.e des droits des femmes. Il peut se saisir de toute question de nature à contribuer aux missions qui lui sont confiées.

En savoir plus : https://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/

Jump

Our mission is to help change the world and change companies.
We work for a fairer society and for more inclusive organisations.

JUMP puts equality between women and men at the heart of its work because we believe that gender equality is the most powerful lever for addressing all other inequalities and under representations.

To achieve our goals, we share our reflections widely, we offer numerous studies and tools free of charge and we provide a wide range of solutions to public and private organisations.

En savoir plus : http://jump.eu.com/

Laboratoire de l’Egalité

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est loin d’être acquise : salaires, statuts, conditions de travail, partage des tâches et des responsabilités, stéréotypes… Le chantier reste immense, malgré des acquis incontestables.

Pour obtenir sans plus attendre la mise en œuvre effective de l’égalité de traitement dans tous les secteurs de la vie économique et à tous les niveaux de décision, nous avons créé le Laboratoire de l’égalité en 2010.

« Nous », c’est-à-dire un groupe de femmes et d’hommes de différentes sensibilités politiques, exerçant des responsabilités dans la vie économique, sociale, universitaire, associative. Tous et toutes impliqué.es dans de multiples réseaux agissant concrètement en faveur d’un meilleur partage des responsabilités citoyennes, économiques et familiales entre les femmes et les hommes.

L’expertise et l’influence des membres fondateurs et fondatrices et du comité d’orientation, ainsi que des réseaux publics et privés dont ils et elles sont parties prenantes (entreprises, associations, centres de recherches, médias), constituent un des atouts de l’association.

Le Laboratoire de l’égalité a déjà prouvé qu’il était une force de rassemblement, d’interpellation des instances publiques et privées et de sensibilisation de l’opinion publique, capable d’émettre des propositions objectives et étayées sur les questions qui déterminent une vraie mixité dans l’univers professionnel et son articulation avec la vie privée (retraites des femmes, rythmes scolaires, congé parental, dépendance…).

En savoir plus : https://www.laboratoiredelegalite.org/

Mouvement français pour le Planning familial

Mouvement féministe et d’éducation populaire, le Planning Familial milite depuis plus d 60 ans pour l’égalité femmes/hommes et la possibilité pour chaque personne de vivre une sexualité épanouie, à l’abri des grossesses non prévues et des infections sexuellement transmissibles. Il défend le droit à l’éducation à la sexualité, à la contraception , à l’avortement, et lutte contre les violences et discriminations liées au genre et à l’orientation sexuelle.

Nombre d’adhérent.e.s de votre association : 76 associations départementales, 5 000 adhérent.e.s

En savoir plus : https://www.planning-familial.org/fr

Mouvement HF

HF s’est créée en 2008 à la suite de deux rapports remis par Reine Prat au Ministère de la Culture sur la place des femmes dans les institutions culturelles en 2006 et 2009. Ces rapports pour la première fois mettaient des mots et des chiffres sur ce que d’aucuns savaient sans vouloir le voir : une inégalité spectaculaire et scandaleuse des moyens publics mis à la disposition de la création, alors quel’art et la culture se sont longtemps pensés comme exemplaires en matière d’égalité.

Le Mouvement HF réuni en fédération inter-régionale œuvre pour l’égalité des femmes et des hommes dans les arts et la culture. Nous comptons aujourd’hui une quinzaine de collectifs en régions qui s’engagent au niveau local, national et européen.

Nous travaillons au repérage des inégalités entre les femmes et les hommes dans l’ensemble des domaines artistiques, à l’éveil des consciences par la sensibilisation des professionnels du secteur et du public et à l’orientation des politiques publiques.

Enfin nous menons des « actions positives » concrètes pour enclencher le mouvement : Saisons Egalité dans le théâtre et désormais dans les musiques actuelles, Journées du Matrimoine…

En savoir plus : https://www.mouvement-hf.org/

Observatoire de la qualité de vie au travail

Le 20 novembre 2008, l’Observatoire de la Parentalité en Entreprise (OPE) était lancé à l’Assemblée Nationale en présence des Ministres du Travail et de la Famille, ainsi que 300 dirigeant·es d’entreprises et responsables de syndicats, d’associations et d’institutions.

Sa mission : porter la Charte de la Parentalité en Entreprise et sensibiliser l’ensemble des acteurs (employeurs publics et privés, syndicats, politiques, associations, médias, citoyens, etc.) aux enjeux d’une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle.

A l’occasion de son 5ème anniversaire fin 2013, l’Observatoire de la Parentalité en Entreprise devenait l’Observatoire de l’Equilibre des Temps et de la Parentalité en Entreprise pour élargir son champ d’action à l’équilibre des temps de vie des salariés, qu’ils soient parents ou non.

L’OPE est désormais l’institution de référence dans le domaine de l’équilibre des temps et de la parentalité en entreprise : un réseau de 600 employeurs publics et privés, qui représentent 30 000 établissements, engagés dans une démarche de soutien à la parentalité en entreprise et d’équilibre des temps de vie, représentant plus de 5 millions de salariés concernés en France, soit 20% de la population active.

En savoir plus : https://www.observatoire-qvt.com/

ONU Femmes France

ONU Femmes France est l’association d’intérêt général qui relaie ONU Femmes, l’agence des Nations Unies pour l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes, sur le territoire français. ONU Femmes France développe des actions de plaidoyer et de sensibilisation du public, et contribue à mobiliser des ressources en faveur des programmes menées par ONU Femmes dans le monde.

Plus d’informations sur www.onufemmes.fr

Politiqu’Elles

Politiqu’elles est une association loi 1901 fondée en 2013 par Fatima EL OUASDI. L’association oeuvre à la promotion des femmes dans la société et lutte contre le sexisme. Elle compte 100 membres actifs et la présence de plusieurs groupes locaux dans des grandes villes en France, notamment à ParisReims, et Poitiers.

L’association privilégie trois axes d’action en faveur de la lutte pour l’égalité femmes-hommes et l’éradication des violences sexistes et sexuelles :

  • La déconstruction des stéréotypes : L’éducation est la source des inégalités entre les femmes et les hommes. C’est par l’éducation que l’on peut espérer parvenir à une société respectueuse de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. C’est pour cela qu’une mission éducative est au cœur de chacune des actions de Politiqu’elles
  • Information et communication : organisation de conférences sur les thématiques liées aux droits des femmes et campagne de sensibilisation. Pour lutter contre les inégalités et les stéréotypes, il faut pouvoir les nommer, les dénoncer pour les combattre. Le dialogue est au cœur des missions de Politiqu’elles
  • Lobbying : rencontre des actrices et acteurs des politiques publiques pour porter des propositions concrètes pour lutter contre les inégalités et les stéréotypes de genre

En savoir plus : https://politiquelles.org/

Prenons la Une

Prenons la Une est une association de journalistes qui milite “pour une juste représentation des femmes dans les médias et l’égalité dans les rédactions”.

Ses membres participent à la mise en place d’actions concrètes pour atteindre cet objectif en cohérence avec les règles déontologiques du journalisme. Elles organisent des événements, rédigent des tribunes, interviennent dans des écoles, recherchent des subventions, etc.

En savoir plus : https://prenonslaune.fr/

Sciences-Po au Féminin (SPAF)

Sciences-Po au Féminin est le réseau professionnel des étudiantes et diplômées des Instituts d’Études Politiques (Sciences-Po) de promotion de toutes les femmes leadeuses et d’influence dans le féminisme, dans un esprit de sororité, de méritocratie, de bienveillance, et de progrès. 

L’association réserve aux adhérentes des ateliers de montée en compétences et des talks autour de femmes inspirantes, suivis de networkings. Nous sommes présentes en France et à l’étranger, à travers un bureau et 12 pôles locaux, et dans les IEP à travers nos ambassadrices

Sciences-Po au Féminin crée des ponts avec les autres réseaux : elle compte environ 70 partenaires et est membre active de plusieurs collectifs (Ensemble contre le sexisme, Conférence des Grandes Écoles, la Coordination pour le Lobby Européen des Femmes). 

En savoir plus : http://www.scpofeminin.fr/

Social Builder

Social Builder est une entreprise sociale qui concrétise les parcours professionnels des femmes dans le numérique via des actions d’orientation, de formation et d’insertion professionnelle. À travers son organisme de formation, Social Builder forme les femmes aux compétences digitales et aux métiers de la Tech.

Labellisée Grande École du Numérique et lauréate La France s’engage, Social Builder mène des actions sur toute la France. Depuis 2011, Social Builder a formé et accompagné 35 000 femmes et rassemble une communauté de
55 000 femmes.

En savoir plus : https://socialbuilder.org/

Solidarité Femmes – Fédération Nationale

La Fédération Nationale Solidarité Femmes est un réseau de 73 associations qui partout en France accueillent, accompagnent et hébergent les femmes victimes de violences et leurs enfants.

Notre mission est double :

  • S’engager aux côtés des femmes pour leurs droits à la liberté, l’égalité, l’intégrité et les accompagner vers la sortie de la violence et l’autonomie
  • Faire reconnaître les violences faites aux femmes comme une des manifestations des inégalités persistantes entre les femmes et les hommes

Solidarité Femmes, c’est aussi le 3919 – Violences Femmes Infos, numéro d’écoute national destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnel·les.

En savoir plus : https://www.solidaritefemmes.org/qui-sommes-nous

Union des Jeunes Avocats de Paris

L’UJA de Paris est une association à vocation syndicale créée en 1922 qui accompagne au quotidien les jeunes avocats dans leur insertion dans la profession. L’UJA de Paris est un vecteur de réflexions et d’actions sur les questions de justice, d’égalité et de liberté. L’UJA est la première association d’avocats à Paris, tant par le nombre de ses adhérents que par celui de ses élus présents dans les institutions représentatives du Barreau.

En savoir plus : https://www.uja.fr/

Women in Networking

Depuis dix ans, l’engagement d’ENGIE pour la mixité se traduit par des actions concrètes inscrites au cœur de la stratégie du Groupe, destinées à faire progresser les femmes au sein de l’entreprise et à les accompagner dans leur développement de carrière.

 Cette ambition s’est incarnée dès 2008 avec le lancement d’une mission sur la place des femmes au sein du Groupe rattachée à la Direction Générale et le lancement du réseau Women In Networking (WIN) parmi les actions concrètes qui constituent un dispositif global pour détecter, accompagner et valoriser le leadership au féminin.

Women In Networking est le réseau interne de femmes d’ENGIE, un réseau qui compte plus de 2000 membres en France et à l’international. Issues de l’ensemble des géographies, métiers, et fonctions du Groupe, les membres du réseau WIN se réunissent autour de groupes de 20 à 30 membres animés par une ou deux facilitatrices.

Depuis son lancement, le réseau WIN s’est saisi des grands enjeux stratégiques du Groupe. Ainsi les femmes du réseau ont remonté plus de 150 opportunités business lors d’une consultation dédiée pour préparer la transformation du Groupe. Et en juillet dernier, plus de 200 d’entre elles se sont réunies pour inventer nos métiers de demain dans le cadre du programme « Imagine 2030 » d’ENGIE.

Les membres du réseau WIN se mobilisent également autour de grandes causes : en courant en faveur de la recherche contre le cancer du sein ou encore contre les violences faites aux femmes, en accompagnant des jeunes filles issues de zones défavorisées pour les aider dans leur orientation et leur poursuite d’études notamment.

Enfin, le développement du réseau a fortement contribué à faire émerger une réelle culture de la mixité, partagée par l’ensemble des collaborateurs, hommes et femmes du Groupe, en apportant plus de visibilité aux femmes et en encourageant leur contribution aux enjeux business grâce à des opérations stratégiques et structurantes.

En savoir plus : https://www.engie.com/engagements/egalite-mixite

Women Safe and Children

Women Safe & Children est issu d’un constat, lorsque les femmes victimes libèrent enfin leur parole, elles déclarent cumuler plusieurs formes de violences (physique, psychologique, sexuelle, économique, rituelle…). Or, celles-ci étaient souvent traitées dans des dispositifs distincts, morcelant la prise en charge.

  • Un seul lieu de prise en charge, réunissant médecine et justice, basé à proximité d’un centre hospitalier
  • Une organisation pluridisciplinaire qui propose des prises en charge de psychotraumatologie (avocat.e.s, infirmièr.e.s, juristes, gynécologue, masseurs, médecin généraliste, ostéopathe, professeures d’art thérapie et de yoga, et psychologues) pour une prise en charge de la femme ou de l’enfant victime de violences, jusqu’à la résolution de la situation
  • Tou∙te∙s les professionnel∙le∙s suivent la déontologie de leur profession respective et appliquent, en conscience, le secret partagé, dans l’objectif de rendre efficiente la prise en charge

En savoir plus : https://www.women-safe.org/l-institut

Ensemble contre le sexisme
Adresse
Contact

88% des Français.es considèrent que les femmes et les hommes ne sont pas égaux en pratique.

78% des Françaises ont vécu personnellement un acte sexiste ou ont été destinataires de propos sexistes.

80% des Français.es considèrent que les lois et sanctions existantes sont insuffisantes ou mal appliquées.